Hôtels & voitures électriques

 

HÔTELS : VOITURES ÉLECTRIQUES, UNE AUBAINE MARKETING

Votre hôtel reçoit des clients (sans doute pas assez à votre goût) et vous disposez d’un parking. C’est le moment d’y installer un ou plusieurs emplacements de recharge des batteries de voitures électriques. L’effort dépasse un simple service puisqu’il s’agit d’une véritable démarche marketing salutaire pour capter davantage de clients. On vous explique tout ou presque.

UN MARCHÉ EN PLEIN DEVENIR

Les médias et le gouvernement vous rappellent désormais à longueur de journées combien le pli est pris de développer le parc des véhicules à motorisation électrique. L’Union européenne a proposé de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dès 2035. Cela entraînerait de facto l’arrêt des ventes de véhicules essence et diesel à cette date au profit des motorisations 100 % électriques. Mais, on n’en est pas encore là et il n’est pas sûr que cela se concrétise si vite. D’autant que les voitures électriques sont de plus en plus décriées en tant que véhicules propres…

En attendant, les voitures électriques, vitaminées par les aides gouvernementales et régionales, et malgré leur prix d’acquisition élevé, montrent des poussées bien énergiques dans les ventes. Actuellement, 8,2 % des achats de véhicules concernent l’électrique ou l’hybride, contre 1,9 % en 2019.

On estime qu’environ 200.000 véhicules à moteur électrique ou hybride électrique sont immatriculées en France. Il y en aurait plus d’un million en Europe où l’Allemagne est, sans surprise, le leader avec plus de 300.000 voitures en circulation et ambitionne 1 million d’ici 2022. Mais, on trouve sur ce registre de nombreuses statistiques parfois très différentes… Cela reste évidemment peu comparé aux près de 40 millions de voitures qui circulent dans l’Hexagone (51 millions d’immatriculées).

HÔTELS : UN INVESTISSEMENT MARKETING DE PREMIER CHOIX

Qui dit véhicules électriques, dit bornes de recharges. Pour un hôtel, petit ou grand, il ne faut pas voir l’installation de bornes électriques comme une charge mais plutôt comme un investissement rentable. La démarche a plusieurs avantages, dont au moins :

1) — Toucher une clientèle additionnelle ou nouvelle : de nombreux clients qui se déplacent (voyages professionnels ou touristiques) en véhicule électrique ou hybride électrique sont à la recherche de bornes publiques de recharge. Indispensables. S’ils doivent se loger à l’hôtel, les établissements qui en possèdent gagnent des clients ! C’en est un critère de plus pour l’organisation de leurs déplacements. Mieux : votre hôtel une fois équipé peut être référencé et être trouvé facilement grâce à des applis ou sites, avec à la clef le captage de clients conducteurs de voitures électriques attirés par ce service : 

  • Google Maps : c’est la plus grande carte mondiale. Vous pouvez indiquer sur votre fiche Google que vous avez maintenant des bornes de recharge afin que les propriétaires de véhicules électriques puissent le savoir. Il est par exemple possible d’ajouter le mot clé : « hôtel + borne de recharge » sur votre fiche.
  • Booking.com : le site, toujours à la pointe de l’innovation, référence et permet aux utilisateurs de filtrer les bornes de recharge. D’autres plateformes le proposent aussi, tels que Hotel.com ou encore TripAdvisor.
  • Destination Charging de Tesla : Tesla — premier vendeur de voitures électriques — recense tous les points de recharge pour ses utilisateurs sur sa carte.
  • ChargeMap : cartographie associée à un réseau social d’identification de bornes en Europe par les utilisateurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables.
  • Ev Hotels : pour une clientèle sans doute étrangère, ce site recense tous les hôtels proposant des bornes de recharge.

2) — Une clientèle ciblée : les propriétaires de voitures électriques sont une clientèle haut de gamme (voir plus loin). Ce sont généralement des personnes très concernées par les questions environnementales, qui ont de plus les moyens de s’offrir un véhicule électrique. C’est une cible grasse pour des séjours courts à l’hôtel.

3) — Augmenter vos revenus : Il est aussi possible de faire payer l’électricité en optant sur une stratégie générale (service payant pour tous) ou stratifiée (service payant pour le public, mais gratuit pour les clients hébergés, voire venant au restaurant).

4) — Se donner une image écologique. Mais, encore faut-il que le reste suive dans tout l’hôtel…

LES VOITURES ÉLECTRIQUES, C’EST QUOI ?

Il existe près d’une cinquantaine de modèles de voitures électriques à ce jour, pour toutes les bourses (enfin, presque) et tous les goûts. Une voiture électrique utilise uniquement un mode de propulsion électrique, en remplacement du moteur thermique traditionnel. Cela peut être réalisé par un ou plusieurs moteurs électriques. Mais, il n’y a qu’une seule batterie. Il existe des voitures hybrides, avec une motorisation à la fois électrique et thermique (essence, diesel…). Si la batterie peut partiellement être rechargée lorsque le moteur thermique est utilisé (en freinages et en descentes), cela ne suffit pas. Il faut, comme pour la voiture 100 % électrique, effectuer des rechargements de la batterie. Mais, cette dernière étant bien plus petite, cela dure moins longtemps.

En usage, le principal handicap de la voiture électrique est son autonomie. Selon la norme actuelle en vigueur (WLTP), les valeurs annoncées par les constructeurs vont de 150 à 600 km. Mais elles sont pour le moment plus proches des premiers que des seconds. Et tout dépend des conditions de conduite (ville, montagne, autoroutes, façon de conduire…). C’est pourquoi, il n’est pas encore courant que des voyageurs d’affaires (VRP, commerciaux, techniciens…) utilisent ce genre de véhicule s’ils font beaucoup de route chaque jour.  

QUI SONT LES ACHETEURS DE VOITURES ÉLECTRIQUES ?

Il faut savoir que 72 % des véhicules électriques sont achetées par des particuliers. Le reste se compose d’utilitaires et de voitures professionnelles. L’âge moyen des propriétaires de ces fameux engins est de… 56 ans. Et dans 85 % des cas, il s’agit d’un homme qui habite très majoritairement en milieu urbain (71 %), avec un niveau d’instruction et des revenus supérieurs. Ce sont donc des CSP+, une tranche de population qui, justement, fréquente le plus l’hôtellerie.

BORNES DE RECHARGEMENT

Véhicules électriques et bornes de rechargement des batteries vont encore une fois de pair. Il en va de l’avenir de ce marché. Si l’on veut que les véhicules électriques ou hybrides se vendent autrement que pour un usage boulot-dodo, il faut avoir l’assurance de pouvoir « refaire le plein » facilement, en voyages professionnels ou touristiques. Outre l’équipement que chaque particulier propriétaire de voiture électrique a chez lui, il existe à ce jour près de 30.000 bornes publiques. L’objectif annoncé par le gouvernement est d’en atteindre 100.000 début 2022.

On les trouve dans de multiples endroits : parkings de centres commerciaux, parkings publics, voie publique, aires d’autoroute ou encore dans les réseaux des constructeurs automobiles. Mais aussi dans les hôtels : on dénombre déjà plus de 1.300 établissements disposant d’un à plusieurs emplacements avec un équipement de recharge électrique.

COMBIEN ÇA COÛTE ?

Contrairement aux stations de carburant traditionnelles, la majorité des bornes de recharge pour véhicules électriques ne fonctionnent pas avec une carte bancaire. Pour pouvoir recharger, il est nécessaire de souscrire à un opérateur de recharge ou de mobilité : une petite trentaine sont disponibles comme Belib, ChargeMap, ChargePoin+, Ionity, Qovoltis, Total, Ubitricity… Mais attention, chacun d’eux propose ses propres tarifs, et les coûts peuvent faire le grand écart.

Il faut compter sur un temps moyen de recharge rapide complète de batterie de voiture — adapté à un hôtel-restaurant— d’environ 1H20 en borne publique.

Outre les aides / subventions pour l’installation de bornes publiques, le coût d’installation est variable. Mais, pour un hôtel on peut opter pour des installations de type « Wallbox » avec 1 point de charge (près de 1.300 €) ou avec 2 points de charge (env. 3.000 €). Mais, il existe des opérateurs (par exemple, Elektra) qui proposent un équipement entièrement installé et entretenu, qui ne coûtera rien à l’hôtelier et qui lui permettra même de toucher un loyer.

À l’investissement — quand il s’agit de bornes publiques gérées par une société extérieure —, ce qui n’est pas obligatoire, il faut ajouter la supervision 24/24h avec dépannage hotline, carte d’identification RFID, paiement direct par CB, logiciel de supervision, communication par carte 3G intégrée, soit environ 250 € HT/an/borne. Suit le contrat de maintenance avec visite annuelle, là aussi près de 250 € HT/an/borne.

LA REFACTURATION

On estime que le prix de revient pour la recharge électrique complète d’une batterie de voiture électrique va de 3 à 6 €. On peut opter pour une prestation offerte aux clients hébergés, ce que font beaucoup d’hôteliers, considérant qu’il s’agit d’un coût de promotion (disposer d’une ou de plusieurs bornes attire la clientèle qui conduit une voiture électrique et que l’on n’aurait pas reçu autrement). Il est également possible de rendre la recharge payante pour obtenir un retour sur investissement et parce que le client logé qui doit recharger sa batterie est, au final, captif… 

2 possibilités s’offrent aux hôtels : 

– Vous pouvez facturer les sessions de recharge à l’acte avec un forfait, au temps ou par kWh d’électricité consommée. Il n’y a pas de règle établie, à vous de définir ce qui correspond le mieux aux clients de votre hôtel. La facturation au temps permet de limiter les véhicules « ventouses » qui restent branchés et occupent inutilement un emplacement (empêchant d’autres clients d’y venir) alors qu’ils ont terminé de « faire le plein » de leur batterie. 

– La facturation au kWh est recommandée pour ne pas pénaliser les utilisateurs dont le véhicule recharge plus lentement. 

Plus tard, la voiture électrique sera peut-être banalisée. Mais, en attendant, s’adresser aux conducteurs de ces voitures est un acte commercial bien profitable aux hôtels qui s’y investissent. Et bon pour l’image..  

Paru le 9 septembre 2021

Mark Watkins

Pour en savoir plus : https://chargeguru.com/fr/fiches-pratiques/2019/06/19/installer-borne-de-recharge-hotel/